Longe-côte - Pilates - Danse

Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Energie et joie avec la danse Afro-brésilienne avecNandini
cerveau-activité physique-nandiniwavesdanse

Rajeunir son cerveau, c’est possible !

par | Mai 16, 2024 | Articles, Sport et Sciences

La science nous a appris que le cerveau était capable de générer de nouveaux neurones. Cela s’appelle la neurogenèse. Et contrairement à ce que l’on a cru pendant longtemps, cette création neuronale concerne tous les âges.

Comment ça marche ?

Un cerveau moyen contient environ 100 milliards de cellules cérébrales, dont la plupart ont été formées avant la naissance. Pendant la petite enfance, les nouvelles cellules cérébrales continuent à être générées à un rythme accéléré.

Au fil des ans, la neurogenèse diminue progressivement, mais le processus ne s’arrête pas, même à un âge avancé. Récemment, une équipe de chercheurs de l’université de Harvard, dirigée par Rudolph Tanzi, a découvert que l’hippocampe peut produire entre 700 et 1 500 nouveaux neurones par jour.
Nota : en effet, ces nouveaux neurones se créent principalement au niveau de **l’hippocampe,** **siège de la mémoire et de la spatialisation**.

Comment générer de nouveaux neurones ?

rajeunir-son-cerveau-nandiniwavesdabse

Outre une alimentation appropriée, des activités cognitives diversifiées, la science a mis en évidence ces dernières années que l’activité physique était impliquée dans la neurogenèse. Les multiples avantages de l’exercice physique régulier ont été largement démontrés dans des modèles humains et animaux.

Cela permettrait d’améliorer les pertes de mémoire liées à l’âge et de prévenir les maladies neuro-dégénératives, notamment la maladie d’Alzheimer.

La pratique d’une activité physique est donc indispensable pour entretenir la bonne santé du cerveau à tout âge.

Activité physique et vieillissement neuronal

Quand l’âge avance, les zones du cerveau mobilisées changent. Par exemple, l’imagerie a permis de se rendre compte que les personnes jeunes utilisent principalement le côté gauche de la zone du cortex préfrontal pour les fonctions de mémoire à court terme, visio-spatiale et épisodique. Ils utilisent le côté droit de cette zone pour les tâches de stockage et de consolidation de la mémoire, pour les souvenirs à long terme.

Chez les sujets plus âgés une réorganisation s’installe au niveau de cette zone préfontale impliquée dans les fonctions de mémoire, de direction, du langage et de la vision, afin de compenser la diminution de l’efficacité des neurones (déclin structurel et physiologique dû à l’âge).

Mais des études ont constaté que chez les séniors ayant une capacité aérobie supérieure (développée par l’entrainement physique), cette réorganisation est moins marquée : le fonctionnement cérébral ressemble plus à celui d’un jeune adulte. La condition physique maintient le cerveau « jeune » plus longtemps.

Quelles activités physiques pour entretenir nos neurones ?

Des études ont montré que les activités impliquant le cardio sont les plus aptes à entretenir la neurogenèse.

En effet, le système cardio-vasculaire a un véritable effet sur le cerveau, organe « plastique » par excellence. Contrairement à ce que les physiologistes ont longtemps pensé, le système nerveux, le système immunitaire et le système cardio-vasculaire sont imbriqués les uns dans les autres et le dysfonctionnement de l’un entraîne des répercussions sur les autres. I

Pensons aux conséquences d’un AVC sur le cerveau pour n’en pas douter.

danse senior-nandini groove

Le poumon n’est pas le seul organe à s’oxygéner lors d’une pratique sportive. L’augmentation du débit sanguin permet au cerveau<strong> de mieux consommer l’oxygène transporté et de lutter contre le stress oxydatif. Aujourd’hui, il est acquis qu’une mauvaise oxygénation est responsable de certaines maladies neuro-dégénératives comme Alzheimer.

Nota : n’oublions pas que le cerveau est le plus gros consommateur d’oxygène.

J’ai moi-même pu constater cette corrélation entre activité physique et capacités cognitives dans ma propre famille. Dès qu’elle arrêté la marche qu’elle pratiquait régulièrement, les facultés cognitives de ma mère ont fortement déclinées. J’ai été également frappé de la rapidité du processus qui, à mon avis, s’accélère avec l’âge.

Voici aussi le pourquoi de cet article afin de vous inciter au mouvement.

Article connexe : La danse, championne de la neurogenèse ?

 

Mes passions pour les neurosciences appliquées au sport et tout ce qui concerne la santé en général m’inspirent chaque mois de nouveaux articles qui, j’espère, vous aideront à rester en forme. Si vous avez des questions ou des sujets que vous désirez aborder, n’hésitez pas à me contacter.

 

Vous aimez ? Partagez :)

Articles Récents

Les séances de longe-côte NWD

Les séances de longe-côte NWD

Comme toute séance sportive, elle débute par un échauffement général avec une attention particulière à l’articulation de l’épaule puisque nous pratiquons avec pagaie.

La santé sans le sport !

La santé sans le sport !

Mais qui sont-ils ? Ceux qui ne pratiquent aucun sport et se portent à merveille ! Tel Churchil…

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x