Longe-côte - Pilates - Danse

Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Cours et stages de longe-côte par NandiniWavesDanse
Energie et joie avec la danse Afro-brésilienne avecNandini

Pas de repos pour le cartilage !

par | Juin 1, 2024 | Articles, Santé et Bien-être

Qu’est ce qui distingue (entre autres) un fémur humain de l’ère paléolithique, de celui d’un humain de l’ère néolithique ? L’arthrose !

La sédentarité, porte ouverte aux douleurs

L’homme de l’ère paléolithique était un chasseur-cueilleur, toujours en mouvement. Au néolithique, l’homme (et surtout la femme! s’est sédentarisé. D’où ces traces d’arthrose aux genoux et aux hanches, notamment sur les fémurs féminins car elles passaient de longues heures à genoux à broyer des céréales avec des pierres *(1*).

 Notre mode de vie contemporain incite peu au mouvement. Pire, en vieillissant, nous bougeons de moins en moins. Or, cette baisse progressive de la pression qu’engendre l’exercice physique sur nos articulations va empêcher les processus de régénération du corps. Ces derniers sont étonnants et de plus en plus étudiés par la science, comme :

  • l’autophagie ou la faculté de manger ses propres cellules (!),
  • l’épigénétique ou la faculté de moduler nos gènes selon notre environnement, alimentation, activité physique, etc.

En ce qui concerne nos articulations, ces processus de régénération qui ralentissent avec l’âge vont être mis en œuvre notamment par le biais de l’activité physique. Si ce n’est pas le cas, des processus inflammatoires vont commencer à envahir nos tissus cartilagineux, comme l’arthrose.

Fonctions du cartilage

Entretenir nos cartilages par l’activité physique-nandiniwavesdanse

Rappelez-vous que le cartilage articulaire a deux fonctions :

  • amortissement et répartition des pressions exercées au niveau de l’articulation grâce à son élasticité,
  • faciliter le glissement des surfaces articulaires entre elles en s’interposant entre les tissus osseux.

On comprend donc aisément les fâcheuses conséquences qu’engendre l’altération de ce tissu indispensable au bon fonctionnement de nos articulations.

Rompre le cercle vicieux de la douleur

Il nous faut donc bouger pour entretenir notre cartilage. Mais comment faire quand on a mal ? Car la douleur appelle le repos, mais le repos appelle la douleur ! Pour sortir de cet engrenage, il faut reprendre l’activité physique malgré la douleur — dans la limite du supportable. Et vous verrez que, peu à peu, la douleur va perdre du terrain.
C’est ce que m’a confirmé l’une de mes élèves, kinésithérapeute. De nos jours, on conseille aux patients de bouger, malgré la douleur, avec des mouvements adaptés, bien évidemment.

Entretenir sa mobilité articulaire

En effet, contrairement à ce que l’on a pensé pendant longtemps, le stress mécanique lié à l’exercice a un effet bénéfique sur les articulations et nous préserve de la dégénérescence articulaire. Il nous faut donc bouger, et ce, tout au long de notre vie.
“*L’activité physique est le premier traitement de l’arthrose d’un membre ou d’une articulation, avant les traitements médicamenteux.” Has (2)

Nota : on parle d’un stress mécanique modéré, loin des sportifs de haut niveau qui soumettent leurs articulations à rude épreuve avec, parfois, de graves conséquences.

Moi-même, j’ai beaucoup d’arthrose dans le bas du dos et j’ai souvent mal au réveil, à cause justement de la position immobile de la nuit. Je pratique le « Bounce” issu du Hip Hop tous les matins pour remettre en douceur  “la machine en marche », et c’est reparti pour la journée.

D’une manière générale, depuis environ quatre ans que je pratique cette danse qui permet une utilisation optimale de toutes les articulations, j’ai pu constaté une mobilité articulaire bien plus ample, au niveau de l’épaule, des genoux, chevilles et bien sûr, de la colonne vertébrale. Je ne sais pas si j’ai vraiment « récupéré » du cartilage, mais il est sûr que la danse permet d’assouplir et de consolider les structures articulaires et d’éliminer les douleurs.

Peut-être vous posez-vous la question : mais pourquoi avez-vous mal dans le bas du dos malgré votre pratique ? Parce-que, dans ce cas, l’arthrose est importante et établie depuis longtemps. J’en avais déjà il y a vingt ans, à l’époque où j’étais professeur de piano. Quand les tissus sont trop détériorés, il est difficile sinon impossible de les régénérer, mais on peut contrer la douleur en mobilisant les articulations que sont les vertèbres.

C’est pour cela qu’il faut pratiquer sans attendre.

Conseil :

Si vous devez reprendre une activité ou si vous êtes dans une période d’inflammation très douloureuse, pratiquer dans l’eau (aquagym, natation, longe-côte) est un excellent moyen de continuer le mouvement. De plus, l’eau a des vertus thérapeutiques apaisantes mais aussi dynamisantes. C’est bon pour le moral !

Sources :

(1)”Dans les cuisines de la préhistoire” documentaire de Charles-Antoine de Rouvre
(2) Has : Haute autorité de santé : https://www.has-sante.fr/upload/docs/application/pdf/2023-11/has-110_doc_usager_activite_physique_fiche_arthrose.pdf

 

Mes passions pour les neurosciences appliquées au sport et tout ce qui concerne la santé en général m’inspirent chaque mois de nouveaux articles qui, j’espère, vous aideront à rester en forme. Si vous avez des questions ou des sujets que vous désirez aborder, n’hésitez pas à me contacter.

 

Vous aimez ? Partagez :)

Articles Récents

Les séances de longe-côte NWD

Les séances de longe-côte NWD

Comme toute séance sportive, elle débute par un échauffement général avec une attention particulière à l’articulation de l’épaule puisque nous pratiquons avec pagaie.

La santé sans le sport !

La santé sans le sport !

Mais qui sont-ils ? Ceux qui ne pratiquent aucun sport et se portent à merveille ! Tel Churchil…

0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x