Danser après 50 ans

Danser pour mieux vieillir

Souvent, l’on me demande : puis-je encore danser ce genre de danse «  à mon âge » ? Non, après 50 ans, on n’est pas voué aux danses de salon. Regardez n’importe quel reportage sur le carnaval au Brésil, aux Antilles, et sur les danses villageoises en Afrique, et vous remarquerez la diversité des âges.

Pourquoi danser après 50 ans ?

  • Parce-que la danse apporte de la joie et de la convivialité (on ne danse pas tout seul dans son coin), donc c’est bon pour le moral et l’énergie au quotidien.
  • Pour lutter contre l’ostéoporose, il faut travailler avec le poids du corps. Ni le Pilates et autre discipline gymnique, ni le longe-côte (à cause de l’apesanteur) ne vous permettront de lutter contre cette maladie qui touche notamment les femmes.
  • Parce-que le mouvement éloigne la douleur. On reconnaît de plus en plus l’important des fascias (qui enveloppent l’ensemble de notre corps comme un cocon, des organes aux muscles) : or, c’est en bougeant que l’on va pas étirer et garder cette seconde peau qui est le siège de nombreuses douleurs (voir à ce sujet l’excellent documentaire d’Arte, visible sur Youtube : « fascinants fascias » https://youtu.be/4_wQ7QEpy9o
  • Pour travailler ses capacités respiratoires. En vieillissant, il faut absolument travailler son « cardio ». Ce sont les disciplines qui font « chauffer la machine » qui entretiennent le bon fonctionnement cellulaire. Bien sûr, avec modération et selon ses capacités et son expérience.
    Mais sachez que l’on peut entretenir et développer ses capacités cardio-respiratoires et cardio- vasculaires à tout âge.

Et, à mon avis, le point le plus important, la danse est bien supérieure aux autres disciplines sportives en ce qui concerne la protection du cerveau face aux maladies dégénératives. En effet, de plus en plus d’études démontrent les bienfaits du sport sur l’entretien du cerveau.
n danse, vous devez mémoriser les pas, puis les enchaînements, travailler votre équilibre, vous déplacer dans l’espace, effectuer un travail de latéralisation (droite-gauche), coordonner les membres, la tête, le bassin, etc. Une multitude d’opérations qui implique de nombreuses aires du cerveau de manière optimale.

Savez-vous que le temps de réaction commence à diminuer dès l’âge de 24 ans ! Bien sûr, cela se compte en millièmes de secondes et donc ce n’est pas trop visible. Mais au fil des années, ces millièmes de seconde s’accumulent et on peu le voir. Notamment dans les jeux où les gens doivent appuyer le plus vite possible sur un buzzer : même si les personnes âgées connaissent la réponse, elles ne gagnent jamais face aux plus jeunes, juste parce-que leur temps de réaction est ralentie.
Article : maxisciences.com/cerveau/

Vous voulez cultivez énergie, tonicité, et un cerveau au top : alors, dansez !

Les Précautions à prendre

Vous avez les genoux ou les chevilles fragiles, pensez aux protège-chevilles ou aux genouillères. Néanmoins, je déconseille cette danse si vous avez de gros problèmes de genoux.
Problèmes de lombaires : pourquoi croyez-vous que les danseurs de Zumba dansent avec un gilet autour des reins ? Par souci esthétique ? En fait, ils réchauffent la zone lombaire et la soutiennent à la manière des Basques et autres peuples qui savent, lors d’efforts physiques, préserver leurs lombaires en portant de larges ceintures ou des foulards autour des hanches, etc. Alors, n’hésitez pas, soutenez vos reins avec des vêtements ou sous-vêtements appropriés.
Tous les moyens sont bons pour danser mais en toute sécurité. N’oubliez pas non plus le bilan de santé auprès d’un professionnel.

Cours un dimanche /2 de 14 h 45 à 16 h salle Voulien  (voir dates sur planning)

Article à découvrir : Comment marchent les cours en ligne ?