La Méthode Pilates

Le Pilates en quelques mots

« La méthode Pilates, parfois simplement appelée Pilates, est un système d’activité physique développé au début du xxe siècle par un passionné de sport et du corps humain, Joseph Pilates. La méthode Pilates est pratiquée au tapis avec ou sans accessoires ou à l’aide d’appareils. Elle a pour objectif :

  • le développement des muscles profonds,
  • l’amélioration de la posture,
  • équilibrage musculaire et assouplissement articulaire,

pour un entretien, une amélioration ou une restauration des fonctions physiques.

Développez votre tonus musculaire

Le Pilates travaille sur les muscles profonds, ceux qui tiennent votre squelette. Un exemple, on travaille en particulier sur le transverse, muscle abdominal profond qui  fait le ventre plat et soutient notre colonne plutôt que sur le grand droit, muscle abdominal superficiel, très prisé des culturistes, car c’est le fameux muscle des tablettes de chocolat ! À chacun ses priorités !

Préservez votre mobilité articulaire

Formée par A-LYN PIlates Paris ( l’une des rares écoles françaises reconnues par la FPMP : voir plus loin), j’accorde une importance accrue au travail en hypo-pression (contraire de hyper-pression), tant sur le plan périnéal qu’articulaire. En effet, il ne suffit pas d’enchaîner les exercices Pilates pour en profiter, encore faut-il les exécuter correctement.

Augmentez votre capacité respiratoire

C’est peut-être parce-que je suis aussi enseignante de Yoga que je place la respiration au cœur de mon enseignement.  En effet, on loue à juste titre les exercices de respiration du Yoga, mais l’on ignore souvent que la respiration Pilates est elle aussi extrêmement bénéfique. Car c’est de la bonne utilisation de la respiration latérale et dorsale thoracique propre au Pilates que vont découler le bon usage des 5 piliers principaux de la méthode.
Sans respiration appropriée, pas de centrage ou Core, donc pas de contrôle ; pas de fluidité ni de précision dans le mouvement ; et au final, pas de concentration profonde car respiration et état mental sont interdépendants.

Cette respiration latéro-thoracique est difficile à acquérir, car souvent nous respirons mal sans même en être conscient. Mais en travaillant sur cette respiration* , vous allez constater un regain d’énergie au niveau du quotidien. En effet, au fil des séances, non seulement vous allez développer souplesse et tonicité, mais vous allez aussi décupler vos capacités respiratoires, entraînant un meilleur fonctionnement de tout l’organisme. Car l’oxygène est au cœur du processus cellulaire, que ce soit au niveau des tissus ou des organes, cerveau compris.
* Comme tout apprentissage, cela nécessite de la régularité !

Le Pilates : pour qui ?

Les cours de Pilates s’adressent à tout le monde car les exercices bien qu’exigeants, ne sont ni violents, ni traumatisants pour le corps. Ainsi, les femmes et les hommes, sportifs ou non, les personnes âgées, blessées ou en convalescence, les individus stressés, fatigués, souffrants de raideur, les femmes enceintes ou qui viennent d’accoucher peuvent pratiquer le Pilates. Cette méthode est progressive (en cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de santé) et les exercices peuvent être adaptés en fonction du niveau, des besoins de chacun, et des pathologies éventuelles. Le Pilates est d’ailleurs très souvent conseillé par les kinés et les ostéopathes, pour des maux de dos, des troubles musculo-squelettiques, ou des faiblesses de la sangle abdominale et périnéales, etc.
N’oublions pas que c’est la méthode Pilates qui a mis en évidence l’importance du bon fonctionnement du plancher pelvien ou périnée. Découverte bénéfique à tous, hommes compris !

 

Le déroulement des séances

Le Pilates offre une multitude d’exercices combinant souplesse, gainage, musculation et dont la respiration, comme dit précédemment, reste le moteur. Pour aller plus loin, j’aime utiliser les accessoires Pilates ballon paille, foam roller ou rouleaux en mousse, anneaux, gros ballons suisse, elastic band. Je les considère comme un prolongement du mouvement. Non seulement, ils apportent une variété dans les séances, mais ils facilitent l’exécution des exercices, l’approche et la compréhensions de la méthode.

J’ai vraiment à cœur que mes élèves « ouvrent leur conscience » à la façon dont ils se tiennent, bougent et respirent au quotidien. C’est seulement par cette prise de conscience au sein des séances Pilates que l’on peut par la suite changer nos habitudes et ainsi avoir la garantie d’un mieux-vivre véritable et perenne avec un corps au sommet de sa forme.

Si vous suivez un, deux, voire trois cours hebdomadaires, mais que toute le reste de la semaine vous vous tenez mal avec une capacité respiratoire limitée, ne vous attendez pas à des miracles.

Nota : J’aime tellement « ancrer » mes cours dans le quotidien que cela m’a incité à écrire un livre : « Améliorez votre forme au quotidien », en partie inspiré des conseils que je donne lors de mes séances.

À quel rythme faut-il pratiquer pour des résultats efficaces ?

Le Pilates est une discipline douce, à pratiquer sans modération. Comme toute activité physique, elle doit être pratiquée chaque semaine, et ce, tout au long de l’année pour être efficace. Notre conseil : réalisez 2 à 3 séances de Pilates par semaine, en fonction de votre âge et de votre objectif.

« Après 10 séances, vous sentez la différence. Après 20 séances, vous voyez la différence. Et après 30 séances, vous avez un corps tout neuf ! »  Joseph Pilates

Quel prof de Pilates ?

En 18 ans de carrière, j’ai connu beaucoup d’élèves qui étaient étonnés de la différence d’enseignement des professeurs de Pilates.

Petite explication : il faut savoir qu’en France, il n’y a pas de diplôme d’état Pilates (c’est le même problème en Yoga). Il y a donc une grande diversité dans les formations. Vous allez notamment retrouver des animateurs sportifs détenteurs d’un brevet général qui au cours de leur cursus ont « touché à tout » : une semaine de yoga par ci, de Pilates par là, un peu de stretching d’un côté, des activités cardio de l’autre. (Je le sais bien puisque, moi-même, je suis détentrice du CQP ALS d’animatrice sportive).

Je ne veux pas dire pour autant que ce sont des mauvais professeurs, mais finalement ce ne sont pas des spécialistes non plus. Or, des exercices Pilates mal dirigés ou mal corrigés peuvent se révéler traumatiques au niveau des lombaires, ou du plancher pelvien avec,  par exemple, des pressions intra-abdominales répétées lors d’exercices comme le Criss Cross.

Pour vous y reconnaître, et si vous voulez vraiment un(e) spécialiste de la méthode avec tous les bénéfices que cela comporte, assurez-vous que votre professeur(e) est issu d’une formation dispensée par une école reconnue par la FPMP (fédération professionnelle de la méthode Pilates). Sur leur site, vous remarquerez que seulement une dizaine d’écoles en France sont agréées parmi la bonne cinquantaine, voire plus, de formations dispensées en France.

C’est pour remettre un peu d’ordre dans tout cela et que le public s’y reconnaisse, que la FPMP a été créée en 2011. Mais rien ne vous empêche d’essayer plusieurs cours et de juger par vous- même.

Autre article : les cours en ligne

 

 Vous trouverez l’ensemble de nos articles et commentaires sur notre blog : yoganandini.com