Pilates et longe-côte

Le Pilates, une méthode efficace

 

Beaucoup d’entre vous connaissent déjà les bénéfices du Pilates : gainage, travail du périnée ou plancher pelvien et des muscles profonds (posturaux), souplesse, meilleur alignement.

Ce que l’on connaît moins, ce sont les bénéfices respiratoires que propose la méthode Pilates. En pratiquant la respiration costale latérale — propre à la méthode — et dorsale, on améliore grandement ses capacités respiratoires. En effet, la pratique de ces différentes respirations assouplit les côtes thoraciques et augmente la capacité de la cage thoracique. Le diaphragme, le muscle principal de la respiration s’en trouve “libéré” et accomplit au mieux sa fonction de piston.

Il faut savoir que les alvéoles pulmonaires sont plus nombreuses dans le dos et dans le bas des poumons ; d’autre part, les muscles abdominaux sont les principaux muscles expirateurs (vous pouvez l’expérimenter en expirant fortement, les deux mains sur votre ventre en-dessous du nombril : vous allez sentir votre transverse (l’un des muscles abdominaux profonds) se contracter fortement.

Travailler ce muscle avec conscience dans les exercices de gainage permet d’améliorer, non seulement la tonicité de notre sangle abdominale, mais aussi la qualité des  échanges respiratoires.  Ceci est pour moi un axe important  de travail dans mes séances.

 

Pilates et longe-côte

En plus du bien-être  et de l’énergie au quotidien qu’il procure, le Pilates est un complément indispensable au bon déroulement de vos séances de longe-côte :

  • L’amélioration de votre respiration vous permettra un meilleur travail cardiovasculaire ;
  • Le gainage, une meilleure posture dans l’eau et donc une meilleure propulsion ;
  • Le travail de la colonne*, un meilleur alignement et une protection de vos lombaires.
  • Le travail articulaire (que je soigne particulièrement dans les cours) vous permettra de dénouer vos tensions et de protéger l’articulation de l’épaule, particulièrement mobilisée dans le longe-côte pagaie.

Ainsi, avec le Pilates — si votre professeur est agréé par la FPMP —, vous apprenez à dissocier le mouvement des bras et de l’épaule, afin de protéger cette dernière en évitant de la sur-solliciter. Ceci est très important : en effet, les mauvaises postures au quotidien engendrent de plus en plus  diverses douleurs d’épaules parmi les élèves (capsulite, tendinite, etc.). Or, en perdant de la mobilité articulaire, c’est tout notre quotidien qui  est affecté, sans parler de notre moral.

* Si votre colonne est complètement raide à 30 ans, vous êtes vieux ; si elle est parfaitement flexible à 60 ans, vous êtes jeune. (!) Joseph Pilates

Comment marchent les cours-en-ligne ?

Ce sont des cours interactifs via l’application ZOOM. Très facile à maîtriser, il vous suffit de la télécharger sur https://zoom.us sur votre ordinateur ou votre téléphone  — vous n’êtes même pas obligé de créer un compte.

Puis vous choisissez votre date sur le planning  et réservez votre séance. Une fois inscrit, vous recevrez un lien qui vous permettra de participer à la séance. Il vous suffira de cliquer sur ce lien à l’heure prévue et l’application s’ouvrira d’elle-même et utilisera votre webcam intégré (ordinateur ou téléphone) ou votre webcam extérieure si vous en  avez une.

Déroulement des cours-en-ligne

Installez votre tapis de manière à ce que je puisse vous voir quand vous êtes allongé dans un endroit calme et lumineux.

Important : vérifiez votre matériel avant (audio et vidéo) pour ne pas faire attendre les autres participants. Pour cela, vous pouvez vous-même programmer une séance gratuite dans ZOOM pour faire vos vérifications.